Interview avec Don Montague

16 Février 2021

Pionnier dans le monde du kitesurf et inventeur né, Don Montague a pu discuter avec l’équipe de SP80, partager son expérience et comprendre notre projet pour battre le record du monde de vitesse à la voile: un échange passionnant et instructif!

18h00 en Suisse, 7h00 à Hawaï. La visioconférence s’ouvre sur les 3 cofondateurs de SP80 d’un côté et Don Montague de l’autre, un café à la main. Dès les 1ers instants, le ton est détendu et les histoires s’enchaînent: Don ne manque pas d’anecdotes au vu de son parcours bien rempli! C’est en 1996 qu’il découvre le kitesurf et qu’il contribue largement au développement de ce sport aujourd’hui incontournable, en tant que responsable R&D au sein de Naish Sails. Vingt ans plus tard, il veut aller plus loin et exploiter les ailes de kite et le vent en altitude pour produire de l’énergie: il cofonde Makani Power. Le potentiel de la start-up est tel que Google s’y intéresse et la rachète en 2013 via une de ses filiales. Don Montague se consacre alors à son autre entreprise, Kai Concepts, rassemblant un collectif d’inventeurs autour de projets maritimes dont l’un d’eux n’est autre que le projet Kiteboat, un précurseur de SP80 !

Le projet Kiteboat

L’objectif du projet Kiteboat est avant tout passionné et personnel: battre des records de vitesse à la voile et démontrer le potentiel de puissance d’une aile de kite en l’attachant à des bateaux. De 2006 à aujourd’hui, plus de 6 bateaux ont été construits et/ou utilisés à ces fins dans la baie de San Francisco. Des ailes de kite allant de 16m2 à 110 m2 ont été implémentées sur ces bateaux et de nombreuses évolutions ont été apportées au fil du temps. Pour plus d’informations, nous vous recommandons le site du projet: https://project.kiteboat.com/

Photos: © Projet Kiteboat

Suite à la présentation de SP80, Don Montague identifie rapidement ses points forts: “Placer le facteur humain et la sécurité au cœur du projet est une très bonne idée et c’est vraiment très important!”. Cet aspect fait en effet écho à son ressenti lors du développement de ses différents bateaux sur le projet Kiteboat: pour aller vite, il faut être en confiance et se sentir en sécurité. Contrairement à ses bateaux, SP80 possède un cockpit fermé, gage de sécurité supplémentaire pour le pilote.

Concernant l’aile de kite, un facteur lui semble déterminant: “Selon mon expérience, c’est important de ressentir le kite pour être en contrôle. Bien sûr les kites ont évolué, les conditions du record sont différentes de celles de la baie de San Francisco mais j’ai appris que pour être en confiance et pousser au maximum des capacités du bateau, nous devions sentir le kite. La courbe d’apprentissage est énorme et nous avons essayé différentes configurations que vous devrez sans doute tester vous même afin de trouver celle qui correspond le mieux à votre projet. Mais ce que vous devriez faire, c’est venir à San Francisco et tester le kiteboat, vous comprendriez déjà plein de choses! ” L’invitation est lancée! Concernant le type d’aile, Don Montague a tout essayé sur ses bateaux: des ailes de toutes les tailles à boudins, à caissons et même rigides! Chaque modèle possède selon lui ses propres avantages et inconvénients qu’il faut bien identifier en fonction du projet. Et pour le décollage? “Décoller un kite, même très grand, n’est pas un problème! Cela peut être plus compliqué de le décoller dans toutes les conditions de vent et de mer mais si tu as des bateaux à moteur en soutien, peu importe si tu te rates, tu n’as qu’à essayer encore!

Après avoir vu une vidéo du modèle réduit en navigation, sa réaction a été immédiate: “C’est super! Je suis super content pour vous. Je n’ai jamais navigué sur quelque chose d’aussi stable, peut-être que le problème de contrôle et de ressenti du kite n’en est finalement pas un, car vous n’aurez que peu d’ajustements à faire sur l’aile”, avant d’ajouter: “J’aime votre modèle réduit. Il serait intéressant de mettre quelqu’un dessus! Si j’étais vous, je le ferai tout de suite… s’il faisait chaud ! Je viendrai en Suisse et je le ferai ! Ou sinon apportez-le à Maui, Hawaï!” Décidément, il faut vraiment organiser un voyage outre-Atlantique!

Au terme de cet échange, les cofondateurs se sont retrouvés dans la passion de Don Montague. Eux qui ont étudié les bateaux du projet Kiteboat en long, en large et en travers, reçoivent de précieux conseils de la part de l’homme qui a le 1er imaginé tirer profit des ailes de kite sur des bateaux et qui en toute humilité conclut: “Ne prenez pas tous mes conseils pour acquis. Vous apprendrez et vous vous adapterez à vos ressentis. Les tests sont essentiels pour comprendre ce qui se passe et pour aller de l’avant. Lisez entre mes lignes, nos problèmes ne seront pas les vôtres.”

En attendant de pouvoir rencontrer Don Montague à Hawaï ou San Francisco, un immense merci à lui pour ce précieux moment de discussion entre passionnés. Aloha!

Propos recueillis par Aurore Kerr, responsable communication
Photo en-tête du bateau K2 du projet Kiteboat: © Kiteboat
Portrait en-tête: © Betsy Pfeiffer

Soutenu par

Copyright 2021 | SP80 | Tous Droits Réservés